Disponible également sur toutes les plateformes de podcast

Transcription du podcast

Mon activité “Les Sensibles” change de nom pour devenir “Sensible Révolution”, comme le podcast.

Seule l’adresse du blog reste inchangée pour l’instant, car je ne peux pas prendre le temps de m’en occuper. Ça viendra plus tard…

Le mot “révolution” est un mot puissant pour moi car il évoque ce côté rebelle que j’ai toujours en moi. 

Ce podcast va être très personnel donc si vous ne voulez pas m’écouter parler en mode “je raconte ma vie”, vous pouvez appuyer sur la touche Stop et vaquer à d’autres occupations.

Sinon, vous êtes les bienvenus dans cette Ode à moi-même, ou petite escapade égocentrique, comme vous voudrez. 

Parfois, ça fait du bien de parler de soi et après tout, c’est mon podcast, mon espace d’expression et j’y fais bien ce que je veux 😁

Le mot “Sensible” me parle beaucoup, vous savez déjà pourquoi. Le “mot Révolution” aussi, et vous allez bientôt apprendre pour quelles raisons.

L’association des deux est puissante à mes oreilles. D’abord, j’aime bien les oxymores, ce doit être mon côté “littéraire frustrée” 😆

Le mot “révolution” me parle beaucoup parce que j’ai eu une vie atypique : une enfance traumatique, une adolescence et vie de jeune adulte pleine de chaos ; relationnel, notamment. 

Je ne pouvais que devenir rebelle avec toute la haine de la société, du monde et des gens qui a grandi en moi, par réaction à ce que j’ai vécu. 

On ne peut pas vraiment grandir dans la paix quand on n’a reçu que de la violence…

Mais j’ai fini par comprendre que cette violence en moi était la première à me faire du mal. Ça a pris du temps, mais j’ai construit ma résilience, pierre après pierre. 

Mais ce mur que j’avais construit pour me protéger a fini par devenir une prison.

Il a fallu tout déconstruire, accepter d’être ouverte de nouveau aux blessures potentielles, vulnérable. Faire confiance et grandir encore, dans tous les sens du terme. 

C’est ce chemin, après des dizaines d’années de développement personnel qui a fait celle que je suis devenue aujourd’hui. Et j’aime cette personne, davantage ancrée dans l’amour, mais toujours un peu rebelle 😉

Les différents noms de mon activité de formation et aujourd’hui de coaching ont été marqués aussi par mon cheminement. 

D’abord “Sérénité en société” (qui reste le nom de ma première formation). En hommage à mon anxiété sociale, heureusement perdue en route 😁

Puis, “Les Sensibles” en référence à toutes les personnes, comme vous, desquelles je me suis sentie proches, en découvrant mon tempérament hypersensible.

“Sensible Révolution”, le podcast, né fin 2017, signe ce côté rebelle que j’ai conservé en moi et auquel je veux rendre hommage aujourd’hui.

J’ai voulu devenir entièrement bienveillante parce que c’est une injonction que l’on reçoit de toutes parts quand on travaille dans le développement personnel. Et parce ce que je pensais que mon côté rebelle était mauvais, qu’il fallait que je le neutralise.

Mais j’ai enfin compris et accepté que nous avons tous nos parts d’ombre. Parce que même le Dalaï lama a les siennes. 

Je n’ai plus envie de me forcer à être quelqu’un que je ne suis pas. En tout cas, pas tout le temps, et avec n’importe qui. Oui, j’ai encore une part de violence en moi. C’est naturel vu mon vécu. Mais tant que cette part ne s’exprime pas à son tour dans la violence physique ou morale, tant qu’elle ne sert qu’à me rendre plus intense, alors c’est ok. Ce côté rebelle, cette colère en moi, m’ont aidée à survivre. 

Alors non, j’ai beau être formatrice dans le développement personnel et coach, je ne suis pas que bienveillance. Très loin de là. Je n’aime pas tout le monde, j’ai encore souvent la haine contre certaines personnes et contre certains travers de notre société.

Je ne suis pas que rose bonbon, je suis aussi rouge flamme. D’ailleurs, cela me rappelle que le tout premier blog que j’ai créé s’appelait “Rose-Feu”. C’était les prémices des Sensibles et ça représentait bien la dualité qui est en moi. 

Et peut-être en vous aussi ? 

Si vous avez une part en vous que vous n’aimez pas alors que pourtant, elle ne fait de mal à personne, je vous invite à y réfléchir. À réécouter ce podcast et à essayer de voir sous un nouveau jour cette part de vous? pour l’intégrer pleinement, pour en être fière, pour être entière, entier.

La révolution, c’est aussi la Liberté. Celle d’oser réclamer une situation, un contexte qui est plus juste pour nous, plus égalitaire, quelle que soit notre revendication. La Liberté est ma valeur phare et la restera à jamais.

Le mot « révolution » est riche en significations. Historiquement, il évoque des changements radicaux, souvent soudains, au niveau social, politique ou économique.

En l’examinant sous l’angle du développement personnel, je lui trouve beaucoup de richesse.

Le changement radical

une révolution dans le développement personnel implique souvent un changement radical de perspective, de comportement ou de style de vie. 

Ce peut être le résultat d’une prise de conscience profonde ou d’une expérience de transformation. 

Souvent, ce sont des traumatismes, des expériences douloureuses, comme ce fut mon cas, à cause de mon enfance… Je suis certaine que beaucoup d’entre vous ont connu des traumatismes qui ont bouleversé leur vie. Je l’espère pour le meilleur. Et si ce n’est pas le cas, si ce n’est pas pour le meilleur, je vous invite à consulter un professionnel de l’accompagnement pour que ça le devienne. La souffrance, à mon sens, sert à nous transcender, pas à nous rapetisser ou à nous oublier. 

La remise en question

Une révolution personnelle peut commencer plus tranquillement, par une remise en question des croyances limitantes, des habitudes négatives ou des schémas de pensée qui ne nous font pas du bien. 

C’est le coeur du travail que je fais en coaching avec mes clients (ou avec moi-même en auto-coaching, ou quand je me fais moi-même coacher). 

On met de la clarté, en coaching, sur les pensées qui nous limitent, on les confronte, on les remplace, pas-à-pas, par des pensées plus souples, plus aidantes. En changeant nos pensées, on change nos comportements, ce qui change en réaction notre environnement et produit des améliorations significatives dans notre vie.

L’innovation personnelle

De la même manière que la révolution industrielle a introduit de nouvelles technologies et méthodes, la révolution personnelle peut impliquer l’adoption de nouvelles techniques, outils ou approches pour favoriser la croissance et le bien-être. 

Ce sont les pratiques que vous avez adoptées au quotidien et qui vous font du bien : la marche, le yoga, la méditation, dessiner, écrire dans votre journal, faire des arts martiaux, que sais-je… 

Ce sont aussi les outils et techniques que nous offrent le coaching et le développement personnel.

Les cycles

Les révolutions ne sont pas toujours permanentes. Dans le développement personnel, comme dans la nature, une personne peut traverser plusieurs « révolutions » ou phases de changement tout au long de sa vie. Ces cycles peuvent être vus comme des étapes de croissance et de redécouverte de soi.

Le courage et l’engagement

Entreprendre une révolution personnelle nécessite souvent du courage. Cela signifie sortir de sa zone de confort, affronter ses peurs et s’engager dans une voie inconnue. 

L’être humain est ainsi fait qu’il peut préférer rester dans un connu inconfortable qu’aller vers un inconnu qui fait peur. 

Il faut beaucoup de détermination pour apaiser cette résistance mentale à l’immobilisme. Bravo à vous, si vous y êtes arrivé·e d’une façon ou d’une autre. 

Une révolution personnelle peut se faire de différentes manières, j’en évoquais quelques-unes dans mon podcast “Changer de vie” qui doit être l’avant-dernier épisode avant celui-ci, si vous souhaitez l’écouter.

L’influence extérieure

Tout comme les révolutions historiques ont parfois été influencées par des acteurs ou des événements extérieurs, les révolutions personnelles peuvent être déclenchées ou soutenues par des mentors, des expériences, des lectures, des formations, etc. 

Personnellement, c’est une rencontre avec un livre de monsieur Boris Cyrulnik qui a bouleversé ma vie. Ce livre m’a permis de découvrir la psychologie scientifique puis le développement personnel. Je serai certainement une personne très différente et probablement moins heureuse, si je n’avais pas fait cette rencontre.

L’équilibre

Le terme « révolution » évoque un changement drastique, qui peut parfois effrayer par son intensité, voire sa violence. Pourtant, la révolution, ce peut être simplement un équilibre, une harmonie. Un tour complet s’appelle aussi une révolution. 

Une révolution personnelle peut donc simplement être l’aboutissement de la connaissance que l’on a de soi. Même si je ne suis pas certaine que ce travail ait une fin, sauf avec la mort. Je crois que l’on peut au moins arriver à un équilibre satisfaisant pour son bien-être.

Conclusion

Comme au premier jour de ce podcast, j’aime toujours passionnément la montagne et la randonnée. 

Alors, comme au premier jour, je vais vous inviter à faire cette Sensible Révolution, avec moi, c’est un chemin, parmi d’autres, que je vous invite symboliquement à parcourir. Au rythme que vous choisissez et au niveau d’engagement que vous supportez. 

Chaque sentier représente un accomplissement différent. Certains sont pentus, longs et engagés. Ils demandent courage et persévérance. Mais ils mènent à une vue bouleversante, donc une transformation puissante.

D’autres sont moins exigeants, plus directs, mais le paysage ne sera peut-être pas aussi époustouflant à l’arrivée. 

Quoi qu’il en soit, tous les chemins peuvent être intéressants à parcourir, tout dépend de ce que vous recherchez.

Parfois, un changement radical est nécessaire et parfois, il est préférable de procéder à des ajustements plus mesurés pour évoluer vers un mieux-être. 

Vous seul·e connaissez le chemin qui est le bon pour vous.

Si vous êtes prêts pour marcher à mes côtés, nous avancerons à votre rythme, en choisissant les itinéraires qui correspondent le mieux à vos capacités et à vos aspirations. 

Si vous voulez découvrir de nouveaux horizons et embrasser votre propre Sensible Révolution, vous connaissez déjà le départ de l’itinéraire.

À très vite.